Les atouts des femmes en management


Les faits montrent que les femmes parviennent mieux à se hisser vers les hauts postes de direction aujourd’hui. Et il semble que la situation tend à les favoriser, ce qui veut dire qu’on peut s’attendre à ce que de plus en plus de femmes deviennent des leaders dans un proche avenir. Les témoignages des salariés et des collaborateurs concordent presque tous : le management au féminin a quelque chose de plus concret, de plus humain, de plus sensible.

Les femmes leaders

De nombreux Français s’accordent à dire que si des leaders devaient les sortir d’une crise, ce seront des femmes.
Il est vrai que les hommes ont toujours été les principaux dirigeants au sein des entreprises et ils ont eu du succès. Et en vérité, la plupart des entreprises ont encore à leur tête des hommes qui connaissent bien leur métier, augmentant considérablement les chiffres d’affaires de leur société. Mais au fil du temps, il semble que tout le monde aspire à quelque chose d’autre, à quelque chose de nouveau. Seront-ce les femmes qui apporteront ce renouveau ? Lorsqu’on parle de management au féminin, est-il question d’un style de management tout à fait différent ? De quoi parle-t-on exactement ?

Une autre manière de diriger

Si on se base sur ce qui se passe au sein des entreprises où les femmes sont leaders, on constate que ces femmes présentent toutes des caractéristiques communes, notamment sur leur façon de diriger. Bien qu’elles ne managent pas de la même manière, on peut dire qu’elles possèdent des atouts qui sont sensiblement les mêmes. Mais bien sûr, elles rencontrent aussi des problèmes et ceux-ci sont également à peu près les mêmes. Penchons-nous davantage sur les points forts de la femme patronne. Premièrement, on peut dire que la femme manager est franche et directe. Elle ne va pas par quatre chemins pour aborder tel ou tel problème. Elles n’aiment pas cacher les défauts et les erreurs que certains aimeraient peut-être dissimuler. Peut-on honnêtement dire que c’est un atout ? Oui, dans le sens où elle implique tout son équipe dans la résolution d’un problème. Le fait qu’elle va droit au coeur du conflit permet de le discerner plus précisément et donne l’occasion aux uns et aux autres d’exprimer leur avis sur la question. Les hommes peuvent ne pas apprécier cette façon de faire car en général, les hommes ont une autre vision de la résolution des problèmes. Mais dans les faits, cela marche.

Encourager l’équipe

Sur ce point, pratiquement tout le monde est d’accord : les femmes managers savent booster leur équipe. Elles ont une faculté propre à elles d’encourager chaque collaborateur et l’ensemble de ces collaborateurs. Elles savent inciter tout un chacun à travailler en équipe, pas chacun dans son coin en essayant de marcher sur les plates-bandes des autres pour gravir les échelons ou pour avoir l’approbation du boss. Quand les hommes managers ont tendance à encourager un comportement individualiste, en le montrant par leur exemple, les femmes managers, elles, préfèrent que tous ses collègues travaillent en commun, encourageant plutôt un travail collaboratif. C’est une méthode qui permet de développer l’intelligence collective au sein d’une entreprise et qui impacte positivement sur celle-ci. Les femmes managers aussi possèdent d’autres atouts non négligeables : elles sont dotées de plus d’écoute active et aiment le dialogue. Le management au féminin se base donc sur une écoute attentive et patiente, de même que par le dialogue. La communication est en général un point fort des femmes, atout que les patronnes mettent en œuvre au sein de leurs équipes. Ce faisant, une femme manager comprend mieux les attentes de ses collaborateurs et à même d’y répondre plus exactement. Et cela ne fait que les rapprocher les uns des autres.

Face aux difficultés

En dépit du fait que les femmes managers ont de plus en plus de succès aux yeux de tous, elles rencontrent aussi des problèmes particuliers qui leur sont propres. L’une des premières failles chez les femmes patronnes serait leur incapacité à déléguer. Pourquoi cela ? Dans un monde où prédominent encore les hommes, les femmes qui arrivent au sommet veulent s’affirmer, elles désirent montrer plus que tout qu’elles en sont capables, et ont du mal à laisser une partie de leurs responsabilités à d’autres. Ce qui fait qu’elles ont tendance à cumuler les tâches de même que les heures supplémentaires. Elles souhaitent au maximum garder le contrôle. Un autre problème auquel est confronté la femme manager est le fait qu’elles n’arrivent pas à faire asseoir leur autorité, en l’occurrence vis-à-vis des hommes. Les hommes se trouvant sous leurs ordres ou leaders comme elles ont l’habitude de se plier aux ordres d’hommes comme eux, ce qui fait qu’ils ont du mal à suivre une femme, tandis que celle-ci a du mal à se faire suivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Post